cette inconue, j'aurais pu la sauvée

 

LE REMORDS RESTERA TOUJOURS

Un peu d'alcool,un petit zeste d'indifférence, une pointe de la lâcheté: avec ce cocktail écoeurant, une boum banale dégénère en souvenir effrayant...

D    epuis trois nuits-dans la tète de nathalie,   c'est comme si un magnétoscope détraqué repassait sans arret une vidéo d'horreurs.   Une vidéo dans laquelle Nathalie se revoit indéfiniment jouer le mauvais rôle:celui d'une lâche.  Samedi dernier,tout avait commencé comme dans un film.   Un film avec un titre, d'ailleur:Une boum pour es 20ans de Christian.  Et avec des acteurs, c'est-à-dire les copains, et  des actrices.

L'une d'entre elle s'appelait  Céline.  Elle allait devenir la vedette d'un DRAME , mais elle l'ignoraot.   Tout le monde l'ignorait: en début de soirée,

  l'alcool, l'exitation, n'avaient pas encore composé ce cocktail qu'on appelle l'ambiance. Quand Céline avait

  débarqué, Nathalie l'avait repérée du coin de l'oeil. Elles se connaissaient peu:Céline faisait partie de la bande

  "d'en face".En face, c'est l'autre rive du fleuve qui traverse la petite ville. Un fleuve n'est pas vraiment une frontière

  importante,mais l'habitude était prise depuis des générations: il y a ceux d'ici, et ceux d'en face.

  Quand elle se pointe quelque part, Céline fait bisquer"celles d'en face": elle branche les garçons, malgré elle.

  Elle n'est pas séductrice, mais séduisante, avec ses presque 18ans et ses dents magnifiques, avec sa gaieté et

  sa mine bonne santé, avec ses sein ronds et fermes."bien tankée!" n'avait pu s'empêcher d'admirer Nathalie.

  Au début, les garçons louchaientvers Céline, mais sans plus.Il faut dire qu'elle était venue avec Marc.

  Un pas rigolo,bâti genre champion de karaté.

  Ça refroidit."Faudrait être marteau pour aller chatouiller sa belette, à Marc bonjour la manchette japonaise!

"avait plaisanté Laurent, le copain de Nathalie.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tu nous as bien allumés? Faut éteindre...

 

 

 

 

 

 

 

 

    Seulement, à un moment, le pas-rigolo-Marc avait sans doute eu ses vapeurs, allez savoir.   On a bien vu qu'ils avaient des mots, avec Céline.Puis Marc était parti en claquant la porte.  D'un coup, la belette Céline avait carrément viré papillon.Maintenant,elle poussait les garçons à danser...  Chaque nuit,Nathalie revoit la scène. Est-ce par timidité? Est-ce parce queLaurent la délaissait?   Est-ce pour se mettre mieux dans le coup? Elle avait commencé

à boire.

Un peu de whisky,  et  le monde s'était mis à tourner;elle  avait ri, puis s'était affalée.Ivre à bloc.  à coté d'elle,Céline rockait avec trois garçons.Christian, un

inconnu, et Laurent.  Nathalie avait balisé:--Tu pourrais pas t'occuper de moi?

 --Plus ringard...On n'est plus au 19° siècle, ma vieille! Liberté pour les couples! avait ricané Laurent.

Et il avait haussé les épaules.

 --T'inquiète! avait jeté Céline à Nathalie, je ne vais pas te le piquer, ton mec!On danse, c'est tout!

 Les yeux mi-clos, la tête rejetée en arrière, elle continuait de bouger au rythme de la musique.

 "non, pensait Nathalie,elle ne danse pas:elle allume."Christian commençait à se coller à Céline, à l'embrasser dans le cou.

 Un autre était derrière elle.C'était Laurent; il avait empoigné ses seins.

 --Laurent,non!avait reproché Nathalie d'une voix faible.

 La tête dans un étau, Nathalie se sentait clouée, incapable de tenter le moindre geste.

  Tout autour, les lumieres étaient tamisées. pas assez, quand même,

 pour ne pas s'aperce-voir que céline ne dansait plus:

  elle se tortillait. les trois garçons ne la serraient plus seulement. ils la tenaient.

  --tu nous as allumés.maintenant tu vas nous éteindre!

 C'est Laurent qui venait de proférer cette immonde plaisanterie.

 En même temps,il arrachait le collant de Céline.

 Un autre lui paralysait les bras; Christian coinçait une de ses jambes.

 Nathalie avait scruté la pièce:aucune aide à éspérer;tout le monde semblait avoir disparu.

 Elle avait essayé de se lever. Impossible. Tout chavirait.

 

Une excuse pour cacher sa lâcheté

    --Laurent! avait crié Nathalie.La réponse avait giclé,  brutale: --Toi, tu cuves et tu la fermes, ou tu passes aussi à la casserole! "Au fond, Céline a cherché ce qui lui arrive",pensait Nathalie. C'était vache; elle inventait une excuse pour se cacher sa lâcheté:si Céline avait été sa meilleure amie, Nathalie l'aurait sans aucun doute défendue bec et

ongles.

Pourtant,à nouveau, elle avait tenté de se lever.Déjà,Christian se vautrait sur Céline.Il rigolait.Céline supliait, se débattait,criait, le visage brouillé d'un mélange

de larmes et de maquillage.

Le garçon s'était retiré d'elle avec un sinistre sourire.--à moi c'est mon tour! trépignait Laurent.--tu vas voir salope!Une nausée plus forte que les autres avait

obligé Nathalie à quitter la pièce.

à son retour de la salle de bains, elle avait vue Céline gisant,pitoyable,contre le canapé.

Elle cachait sa tête dans ses bras. De longs sanglots secouaient maintenant son corps cassé.

Nathalie avait un peu dessoulé.

Les trois ordures fumaient une cigarette, l'air à la fois gêné et vaguement conquérant.

--Salauds!avait jeté Nathalie en posant la main sur l'épaule de Céline qui se mit aussitôt à hurler:

--Dégage!T'est aussi salope qu'eux!

Brutalement, Nathalie avait réalisé la grande détresse de Céline.

Mais il était beaucoup trop tard.

Une nouvelle fois, ce soir, le film odieux repasse dans sa tête.

Nathalie serre ses cuisses,pose la main sur son ventre.

Elle a mal comme si elle aussi avait été violée. Elle a mal, mais pas autant que Céline.

En face, sur un lit d'hopital, Céline lutte contre la mort.

Elle a voulu se suicider.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Ouah ! Programme de fidélité

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

TOUS DEVENUS FOUS DIRECTEMENT DANS VOTRE BOITE MAIL

inscription newsleters

×